Présentation 
Événements 
Liens 
Nouveautés carrello
À paraître 
Normes éditoriales 
Normes pour les curateurs 
Catalogue carrello
Ressources en ligne 
Distributeurs 
Mailing list 
Contacts 
Votre compte
 
 
English   Italiano
Cart Contents  
Traitement des données personnelles

Catalogue

Antiquité Moyen Âge Époque moderne et contemporaine Recherche simple Recherche combinée
Fretigne

[Monographie] - Époque moderne et contemporaine


Biographie intellectuelle d'un protagoniste de l'Italie libérale: Napoleone Colajanni (1847-1921) : essai sur la culture politique d'un sociologue et député sicilien à l'âge du positivisme (1860-1903)

Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome 312
Roma: École française de Rome, 2002
ISBN: 2-7283-0643-5
839 p.




Version en ligne TORROSSA

Table des matières
Introduction

État: Disponible
Prix: € 83.0
Médecin, sociologue criminaliste, professeur de statistique à l’Université de Naples, journaliste de renom, député pendant 31 ans du collège de Castrogiovanni (Sicile), Napoleone Colajanni (1847-1921) est un protagoniste de l’Italie libérale dont la renommée scientifique et politique est internationale. Afin de rendre compte de l’engagement de cette figure complexe et polymorphe, en le restituant systématiquement dans son contexte, l’auteur n’a pas fait le choix d’une biographie classique mais a entrepris d’étudier la culture politique de Colajanni dans ses fondements théoriques (le positivisme évolutionniste) et dans ses applications pratiques (le réformisme démocratique). La pertinence heuristique de cette méthode a été expérimenté pour démontrer comment les théories scientifiques et philosophiques informent les conceptions politiques. Contre un préjugé historiographique encore très répandu, on trouvera ici la preuve que le positivisme italien n’est pas un courant pauvre et secondaire de l’histoire intellectuelle italienne. L’opposition entre la sociologie progressiste colajannienne et le déterminisme racial de Lombroso est emblématique des enjeux scientifiques majeurs du tournant des XIXe et XXe siècles, tout comme la position scientifique et politique de Colajanni en faveur d’un socialisme qu’il est le premier théoricien italien à définir hors du marxisme et en rapport très étroit avec l’évolutionnisme darwino-spencerien. Enfin, son engagement réformiste au service d’un projet de démocratie politique et sociale montre qu’il existe en Italie une culture démocratique qui n’est pas réductible au socialisme ou au libéralisme et qui trouve une de ses plus belles expressions dans la pensée méridionaliste progressiste.