Présentation 
Événements 
Liens 
Nouveautés carrello
À paraître 
Normes éditoriales 
Normes pour les curateurs 
Catalogue carrello
Ressources en ligne 
Distributeurs 
Mailing list 
Contacts 
Votre compte
 
 
English   Italiano
Cart Contents  
Traitement des données personnelles

Catalogue

Antiquité Moyen Âge Époque moderne et contemporaine Recherche simple Recherche combinée
BEFAR322

[Monographie] - Moyen Âge


Identité civique et christianisme. Aquilée du IIIe au VIe siècle

Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome 324
Roma: École française de Rome, 2005
ISBN: 2-7383-0735-0
460 p., ill., 2 pl. n&b




Version en ligne TORROSSA

Table des matières
Introduction

État: Disponible
Prix: € 48.0
L’histoire d’Aquilée dans l’Antiquité tardive est celle d’une des plus riches cités d’Occident confrontée aux transformations profondes qui ont alors marqué l’Italie. Longtemps le plus grand port de l’Adriatique romaine, pivot du commerce entre le monde méditerranéen et le monde alpin, capitale de la province de Venetia et Histria, résidence impériale occasionnelle de la fin du IIIe siècle au début du Ve, siège d’un des plus anciens évêchés d’Italie septentrionale, Aquilée est un observatoire privilégié des mutations du monde urbain à la fin de l’Antiquité. C’est aussi un cas extrême puisque, après l’invasion lombarde de 568, Aquilée disparaît en tant qu’entité urbaine. Mais une ville de cette importance peut-elle disparaître ou bien se transforme-t-elle jusqu’à devenir méconnaissable ? Et dans cette hypothèse, comment définir l’identité d’une ville ? Pour répondre à ces questions, le présent ouvrage analyse l’histoire d’Aquilée, tant politique qu’économique et religieuse, depuis le bellum aquileiensium de 238 jusqu’aux premières années du VIIe siècle. Il interroge aussi la nature de ce qui constitue l’identité civique et la façon dont cette identité évolue entre le monde encore classique de la cité du IIIe siècle et son avatar ultime partagé entre Italie byzantine et Italie lombarde. Pour saisir cette évolution, il fait aussi une large place aux débats religieux, de la crise arienne du IVe siècle à la controverse des Trois Chapitres au VIe siècle, qui s'inscrivent dans l’histoire de la ville et participent à la recomposition de son identité.