Présentation 
Événements 
Liens 
Nouveautés carrello
À paraître 
Normes éditoriales 
Normes pour les curateurs 
Catalogue carrello
Ressources en ligne 
Distributeurs 
Mailing list 
Contacts 
Votre compte
 
 
English   Italiano
Cart Contents  
Traitement des données personnelles

Catalogue

Antiquité Moyen Âge Époque moderne et contemporaine Recherche simple Recherche combinée
CEF531

[Monographie] - Moyen Âge


L’héritage byzantin en Italie (VIIIe-XIIe siècle). IV. Habitat et structure agraire

Collection de l'École française de Rome 531
Roma: École française de Rome, 2017
ISBN: 978-2-7283-1224-5
432 p., ill. n/b




Version en ligne TORROSSA

Table des matières
Introduction
Résumés des articles

État: Disponible
Prix: € 30
Ce quatrième et dernier volume du programme L’héritage byzantin en Italie (VIIIe-XIIe siècle), qui cherchait à analyser et à comparer l’évolution des régions autrefois soumises à l’autorité byzantine, de la Vénétie à la Sicile et à la Sardaigne en passant par Ravenne, Rome, Naples, le Salento et la Calabre, a pour thème des realia. On s’est intéressé aux originalités touchant à l’occupation du sol, aux formes de la grande propriété,  aux contrats agraires et aux platee (listes de dépendants), enfin à la production et au commerce. La Sicile (sous les dominations byzantine et islamique) et la Sardaigne judicale (souvent négligée) sont bien représentées, à côté des diverses régions continentales ayant dépendu de l’Exarchat. Si, comme on s’y attendait, les évolutions sont dissemblables, les conclusions de Chris Wickham montrent la force de la tradition byzantine à propos de la grande propriété et du commerce ; l’héritage byzantin n’est pas uniforme, mais, même dans ces domaines éloignés de l’idéologie, il a laissé des traces durables.
 

- Jean-Marie Martin, directeur de recherche au CNRS (UMR Orient & Méditerranée), est spécialiste de l’histoire médiévale en Italie méridionale et de ses sources écrites.

 

- Annick Peters-Custot, professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Nantes, a pour domaine de recherche les Grecs en Italie méridionale au Moyen Âge et la perception du monachisme oriental en Occident.

 

- Vivien Prigent, chargé de recherche au CNRS (UMR Orient & Méditerranée), est spécialiste de l’histoire de l’Italie byzantine, de l’histoire monétaire et fiscale, de numismatique et de sigillographie.