Présentation 
Événements 
Liens 
Nouveautés carrello
À paraître 
Normes éditoriales 
Normes pour les curateurs 
Catalogue carrello
Ressources en ligne 
Distributeurs 
Mailing list 
Contacts 
Votre compte
 
 
English   Italiano
Cart Contents  
Traitement des données personnelles

Catalogue

Antiquité Moyen Âge Époque moderne et contemporaine Recherche simple Recherche combinée
BEFAR343

[Monographie] - Antiquité


La propriété immobilière à Rome et en Italie (Ier-Ve siècle) : organisation et transmission des ‘praedia urbana’

Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome 343
Rome: École française de Rome, 2010
ISBN: 978-2-7283-0877-4
735 p.




Version en ligne TORROSSA

Table des matières
Introduction

État: Disponible
Prix: € 96.0
Le présent ouvrage envisage l’habitat et l’immobilier en contexte urbain à Rome et en Italie entre le Ier et le Ve siècle. Sans négliger la littérature et l’épigraphie, l’enquête a porté avant tout sur les compilations de droit romain réalisées à Constantinople aux Ve et VIe siècles (Codes de Théodose et de Justinien, Digeste surtout). Ces sources permettent d’envisager espaces domestiques et bâtiments dans une perspective qui n’est pas seulement celle des cadres juridiques, mais aussi celle de l’histoire économique et sociale. Les définitions conventionnelles des termes domus et insula sont ainsi revues pour sortir de l’opposition, en réalité non recevable, entre « maison de famille » et « immeuble de rapport ». L’étude vise à dégager des règles et des usages définissant sur la longue durée les conditions d’exploitation et de transmission d’un parc immobilier. Il s’agit d’abord des modalités de mise en valeur économique des propriétés urbaines, notamment leur location. L’organisation des communautés résidentielles a aussi été envisagée, et plus particulièrement les formes de copropriété, d’origine familiale ou non. Enfin, les pratiques et les stratégies de dévolution testamentaire des immeubles constituent un excellent révélateur des valeurs, à la fois symboliques et matérielles, dont les propriétés urbaines sont porteuses.