Présentation 
Événements 
Liens 
Nouveautés carrello
À paraître 
Normes éditoriales 
Normes pour les curateurs 
Catalogue carrello
Ressources en ligne 
Distributeurs 
Mailing list 
Contacts 
Votre compte
 
 
English   Italiano
Cart Contents  
Traitement des données personnelles

Catalogue

Antiquité Moyen Âge Époque moderne et contemporaine Recherche simple Recherche combinée


Recherche:
Époque moderne et contemporaine

Notice Brève suivant suivant

CEF331

[Monographie] , Époque moderne et contemporaine


Sociétés rurales du XXe siècle : France, Italie et Espagne

Collection de l'École française de Rome 331
Roma: École française de Rome, 2004
ISBN: 2-7283-0689-3
421 p.




Version en ligne TORROSSA

Table des matières
Introduction
Résumés des articles

État: Disponible
Prix: € 32.0
Le monde politique et des sociétés du sud de l’Europe font l’objet, dans ce volume, de recherches et de discussions à propos de la France, de l’Italie et de la péninsule ibérique. À travers une approche comparative et interdisciplinaire, au fil d’une chronologie comprise entre la crise sociale et politique rural, l’histoire de la des années Vingt et les années qui suivent la Seconde Guerre mondiale, les contributions s’attachent à la question de la modernisation, de la crise de l’État libéral à la nouvelle démocratie en passant par les systèmes politiques autoritaires. Politique et processus d’institutionnalisation ont d’abord retenus l’attention. De ce point de vue, la perspective comparée a permis de mettre en discussion le rapport traditionnel entre le processus de politisation et le rôle joué par les idéologies politiques : de gauche, mais aussi de droite et d’inspiration religieuse. Après la Seconde Guerre mondiale, dans le cadre d’histoires politiques nationales très diverses, les contraintes politiques, institutionnelles et administratives, influencèrent et freinèrent les processus de transformation. Les recherches traitent donc de la dissolution du modèle paysan au XXe siècle ; elles s’attachent à l’économie et aux classes sociales, aux institutions et aux politiques agricoles, à l’organisation des intérêts, mais aussi aux traditions rurales, aux mythes et à l’imaginaire ruralistes (littérature et cinéma).