Présentation 
Événements 
Liens 
Nouveautés carrello
À paraître 
Normes éditoriales 
Normes pour les curateurs 
Catalogue carrello
Ressources en ligne 
Distributeurs 
Mailing list 
Contacts 
Votre compte
 
 
English   Italiano
Cart Contents  
Traitement des données personnelles

Catalogue

Antiquité Moyen Âge Époque moderne et contemporaine Recherche simple Recherche combinée


Recherche:
Moyen Âge

Notice Brève suivant suivant

CEF333

[Monographie] , Moyen Âge


L’autorité du passé dans les sociétés médiévales

Collection de l'École française de Rome 333
Roma: École française de Rome, 2004
ISBN: 2-7283-0711-3
412 p., ill.




Version en ligne TORROSSA

Table des matières
Introduction
Résumés des articles

État: Épuisé
Prix: € 42.0
L’étude des systèmes de représentation au Moyen Âge accorde une attention croissante aux images du passé, à leurs fonctions et à leurs utilisations. Le présent volume s’inscrit dans ce courant de recherche et trace des voies nouvelles en s’efforçant d’évaluer l’autorité du passé dans les sociétés médiévales. Il rassemble les communications faites lors du colloque organisé par l’Institut historique belge de Rome, l’École française de Rome, l’Université libre de Bruxelles et l’Université Charles de Gaulle – Lille III, en collaboration avec l’Academia Belgica (Rome, 2-4 mai 2002). L’ouvrage ne montre pas seulement comment le passé donnait une légitimité au présent, mais aussi dans quelle mesure il était un idéal à atteindre, une norme ou un modèle à suivre ou – au contraire – un exemple à éviter. Il ne se limite pas à étudier des cas d’instrumentalisation du passé ; il met l’accent sur le rôle de la référence au passé dans la formation de certains comportements, la genèse de diverses institutions, le façonnement des mentalités et la production culturelle. Certains exposés s’interrogent en outre sur la façon dont on pouvait négliger, voire rejeter cette référence et affirmer l’égalité ou même la supériorité du présent. Au reste, celui-ci conditionnait toujours l’autorité accordée ou refusée au passé, et il était lui-même destiné à servir de référence pour les générations futures. Les perspectives de l’ouvrage se veulent larges et comparatives : l’Occident chrétien fait l’objet d’une approche très diversifiée et une réelle ouverture est ménagée aux mondes byzantin et musulman.

Articles:
- Antiqua et authentica praedecessorum nostrorum nos ammonent. Appel et rejet du passé chez les rédacteurs d'actes occidentaux (VIIIe-XIVe siècle)
-Sicut antiquus sancitum est... Tutelle des Anciens ou protection de l'innovation? L'invocation du droit et la terminologie politique dans les représentations médiévales en Catalogne (IXe-XIIe siècle)
-A jure foederis recedente. Respect et irrespect des traités dans le monde franc au VIIIe siècle
-La tradition comme arme de pouvoir : l'exemple de la querelle iconoclaste
-Immagini del passato : la tradizione illustrativa dei cartulari illustrati italomeridionali
-Ordinamenta sacrata : il classicismo del "popolo" bolognese alla fine del Duecento
-Une catégorie de citoyens entravée par le passé : les magnats florentins au XVe siècle et le poids de définitions surannées
-Autorité du passé lointain, autorité du passé proche dans l'historiographie épiscopale (VIIIe-XIe siècle) : le cas de Metz, Auxerre et Reims
-L'obsession de la continuité : Nil de Rossano face au monachisme ancien
-Mémoire des moines et mémoire des chanoines : réforme, production textuelle et référence au passé carolingien en Bas-Languedoc (XIe-XIIe siècle)
-Autorité du passé, identités du présent dans l'ordre olivétain aux XIVe et XVe siècles
-Le passé et le présent dans l'argumentation d'un réformateur du XIe siècle : Pierre Damien
-Sainteté débattue, sainteté suspectée. Le modèle extatique et l'épreuve de justification en Ifriqiya au IXe/XVe siècle. Fondement scripturaire et autres arguments d'autorité
-Monasterium constructum in castro quod lingua anglorum cnobheresburg vocatur (Bède, Hega, III 19). De l'attraction exercée par les fortifications romaines sur les fondations monastiques dans l'Angleterre du très haut Moyen Âge
-De l'Église primitive à l'institution des lieux de culte : autorité, lectures et usages du passé de l'Église dans l'Occident médiéval (IXe-XIIIe siècle)
-A Bisanzio : pratiche intellettuale e modelli del passato
-Ad instar illius quod beseleel miro composuit studio. Éginhard et les idéaux artistiques de la "Renaissance carolingienne"
-Le recours à l'Antiquité dans les écrits de la Querelle des Investitures