Présentation 
Événements 
Liens 
Nouveautés carrello
À paraître 
Normes éditoriales 
Normes pour les curateurs 
Catalogue carrello
Ressources en ligne 
Distributeurs 
Mailing list 
Contacts 
Votre compte
 
 
English   Italiano
Cart Contents  
Traitement des données personnelles

Catalogue

Antiquité Moyen Âge Époque moderne et contemporaine Recherche simple Recherche combinée


Recherche:
Époque moderne et contemporaine

Notice Brève suivant suivant

CEF403

[Monographie] , Époque moderne et contemporaine


Rome et la science moderne : entre Renaissante et Lumières

Collection de l'École française de Rome 403
Rome: École française de Rome, 2008
ISBN: 978-2-7283-0833-0
751 p., 14 pl. n&b




Version en ligne TORROSSA

Table des matières
Introduction
Résumés des articles

État: Disponible
Prix: € 88.0
La statue de Giordano Bruno dressée sur le Campo de’ Fiori, le procès de Galilée dont la mémoire est toujours présente à travers le théâtre ou les débats de l’Académie pontificale des sciences disent assez combien le destin de la Rome des XVIIe et XVIIIe siècles a été négativement associé à celui de la science moderne et de son avènement conflictuel. Les études réunies dans ce volume, résultat d’un programme collectif de recherche sur la genèse de la culture scientifique européenne, entendent apporter une nouvelle contribution non seulement au dossier de la révolution scientifique en milieu catholique, mais plus largement à celui des relations que chaque société entretient avec les acteurs et la production du savoir et de la science. La focale mise sur Rome, comme milieu social spécifique, comme capitale de la catholicité et comme centre d’une monarchie pontificale en profond renouvellement entre XVIe et XVIIIe siècle, permet de discuter les paradigmes classiques d’une historiographie qui a trop hâtivement relégué le milieu romain à la marge de toute forme d’innovation savante. Il s’agit aussi d’ouvrir de nouvelles pistes de réflexions et de nouveaux chantiers sur les diverses configurations socio-intellectuelles au sein desquelles le travail savant a continué à faire de Rome un centre actif de travail et de production de savoirs.