Présentation 
Événements 
Liens 
Nouveautés carrello
À paraître 
Normes éditoriales 
Normes pour les curateurs 
Catalogue carrello
Ressources en ligne 
Distributeurs 
Mailing list 
Contacts 
Votre compte
 
 
English   Italiano
Cart Contents  
Traitement des données personnelles

Catalogue

Antiquité Moyen Âge Époque moderne et contemporaine Recherche simple Recherche combinée


Recherche:
Moyen Âge

Notice Brève suivant suivant

CEF404

[Monographie] , Moyen Âge , Époque moderne et contemporaine


Le destin des rituels : faire corps dans l’espace urbain, Italie-France-Allemagne = Il destino dei rituali : « faire corps » nello spazio urbano, Italia-Francia-Germania

Collection de l'École française de Rome 404
Rome: École française de Rome, 2008
ISBN: 978-2-7283-0821-7
550 p., ill. n/b, 6 pl. coul.




Version en ligne TORROSSA

Table des matières
Introduction
Résumés des articles

État: Disponible
Prix: € 45.0
Consacré au très vaste domaine des rituels urbains, ce volume propose une réflexion transversale aux périodes historiques et aux disciplines – de l’histoire à la science politique, de l’anthropologie à la sociologie – sur les processus de construction, désagrégation, manipulation, métamorphose et recomposition auxquels le « faire corps » a été continuellement soumis de l’Antiquité à nos jours. Se concentrant sur trois espaces européens aux traditions historiographiques bien distinctes, les vingt-quatre contributions rassemblées ici tentent d’élucider les dynamiques et le fonctionnement de ces processus « en devenir » marqués par une dialectique qui, à chaque période, entremêle tradition et rupture dans un jeu complexe. Certains rituels sont pluriséculaires et relèvent du champ des cérémonies religieuses et civiques, du monde carnavalesque ou du domaine traditionnel des entrées princières et des funérailles politiques, d’autres se relient aux pratiques en apparence plus modernes du vote, du tourisme, du sport ou des médias. Tous entretiennent cependant une relation subtile avec le temps, l’écriture et l’espace dans lequel ils s’inscrivent, entraînant des remodelages urbanistiques où la dimension spatiale du lieu se double de celle, temporelle, de la mémoire façonnée par l’écrit.