Présentation 
Événements 
Liens 
Nouveautés carrello
À paraître 
Normes éditoriales 
Normes pour les curateurs 
Catalogue carrello
Ressources en ligne 
Distributeurs 
Mailing list 
Contacts 
Votre compte
 
 
English   Italiano
Cart Contents  
Traitement des données personnelles

Catalogue

Antiquité Moyen Âge Époque moderne et contemporaine Recherche simple Recherche combinée
Ingold

[Monographie] - Époque moderne et contemporaine


Négocier la ville. Projet urbain, société et fascisme à Milan

Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome 316
Rome: École française de Rome, 2003
ISBN: 2-7283-0675-3
432 p.+ 16 pl.




Version en ligne TORROSSA

État: Disponible
Prix: € 45.0
En l’espace de quelques années, la municipalité fasciste de Milan transforme en boulevard le canal qui, depuis le XIIe siècle, traversait la ville. L’opération est alors considérée comme un exemple de modernisation, même si ce coup de force est devenu depuis emblématique de l’urbanisme fasciste. Ce moment de crise est envisagé comme un laboratoire privilégié d’histoire urbaine. En inversant le regard habituel, il s’agit d’observer les politiques urbaines par le bas. Ainsi est restituée la parole des habitants afin de ne pas figer les acteurs dans des rôles préconçus et montrer leur mobilité dans le jeu politique et social. La question du pouvoir dans l’Italie fasciste est observée à partir d’une analyse relationnelle : les litiges et les compromis sont autant de configurations dans lesquelles se jouent les rapports entre pouvoir central, pouvoir local, propriétaires et locataires. L’enquête dissèque l’élaboration, la négociation et la mise en œuvre du projet urbain. Ainsi sont mis en lumière les processus de décision et ses modes de justification dans la ville fasciste. Les canaux enterrés de Milan contribuent à la réflexion sur la capacité de l’urbanisme à discipliner le territoire et celle d’un régime à encadrer la société.