Presentation 
Announcements 
Links 
New books carrello
Forthcoming 
Editorial rules 
Rules for editors 
Catalogue carrello
Online sources 
Distributors 
Mailing list 
Contacts 
My account
 
 
Francais   Italiano
Cart Contents  
Privacy Policy

New books

Antiquity Middle Ages Modern and contemporary age All the news Forthcoming


Musarna 4-br Julie Leone

Musarna 4. La céramique à paroi fine


Contents
Introduction


 La céramique à paroi fine fait partie des groupes céramiques les mieux représentés dans les contextes archéologiques d’époque romaine, plus particulièrement dans ceux compris entre le IIe siècle av. J.-C. et le IIe siècle ap. J.-C. Caractéristique de la romanisation, on la retrouve dans l’ensemble de la Péninsule italique et des territoires conquis. Sans pouvoir être regroupée sous une définition technique univoque, la céramique à paroi fine désigne principalement des vases à boire dont le répertoire morphologique se met en place dans la seconde moitié du IIe siècle av. J.-C. Sur la base de découvertes particulièrement abondantes, son émergence a été localisée en Étrurie méridionale. Fondée par Tarquinia, la cité étrusco-romaine de Musarna se trouve au centre de cette région et la vingtaine de campagnes de fouilles menée par l’École française de Rome a permis de mettre au jour une importante quantité de céramique à paroi fine, dont une partie assez bien conservée. Son étude, qui sera suivie de celles notamment des céramiques à vernis noir et des céramiques communes, a semblé pertinente afin de mieux définir la vaisselle d’Étrurie romaine, dont les caractéristiques typologiques sont parmi les plus influentes dans l’ensemble du monde romain. Le corpus de Musarna a ainsi été quantifié, caractérisé techniquement et il a été possible d’en construire une typologie afin de suivre son évolution et sa diffusion. À la lumière des découvertes les plus récentes et d’études typologiques parallèles, les questions de l’émergence du groupe et de sa fonction ont également pu être à nouveau abordées. L’étude à par ailleurs mis en évidence l’hétérogénéité de la production et de sa diffusion en Étrurie, et plus largement dans la partie tyrrhénienne de l’Italie centrale dont les différences typologiques apparaissent comme le timide reflet de singularités productives et commerciales des différents territoires qui composent cette région.

 

Chercheuse associée au laboratoire ArAr (UMR 5138, Lyon), Julie Leone s’est formée en archéologie à l’Université de Paris X-Nanterre et a conclu son doctorat à Aix-Marseille Université. Elle a collaboré à de nombreux projets de l’École française de Rome et du Centre Jean Bérard de Naples en prenant part notamment à des fouilles archéologiques et en réalisant des inventaires et des études de matériel céramique. Elle participe actuellement à des chantiers de l’Inrap Grand Est (Centres de Recherches Archéologiques de Reims et de Saint-Martin-sur-le-Pré

 


Collection de l'École française de Rome 576
Roma: École française de Rome, 2021
294 p., ill. n/b et pl. coul.
ISBN:  978-2-7283-1443-0
Price: € 45

BEFAR_390-Couverture-Jesné-FB-bassa Fabrice Jesné

La face cachée de l’empire. L’Italie et les Balkans, 1861-1915


Ce livre étudie la fabrique d’une politique étrangère, celle de l’Italie dans cet étranger proche qu’est pour elle la péninsule balkanique. L’Europe du sud-est est en effet, à la fin du XIXe siècle, le principal théâtre d’une « question nationale » à laquelle l’Italie doit son existence. C’est l’entrelacs de la Realpolitik, de la cause des peuples, mais aussi des intérêts matériels des individus et des groupes impliqués dans l’expansionnisme qu’examine cet ouvrage. Le livre brosse successivement les traits fondamentaux de cette politique : d'abord l'invention d'une légitimité à guider les peuples balkaniques vers la rédemption nationale. Ensuite le choc de la réalité, celle d'une puissance faible qui doit se réfugier dans un soft-power libéral et humanitaire. Il situe ensuite les questions balkaniques par rapport au débat politique en Italie même : entre question d’Orient, irrédentisme et colonialisme. S’intéressant aux acteurs de cette politique balkanique (savants, militants, consuls et affairistes), il apporte des éléments factuels et interprétatifs neufs sur l'impérialisme en pleine grandeur qui dessine, entre 1912 et 1915, un embryon d'empire italien en Méditerranée.

 

Fabrice Jesné est maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université de Nantes et directeur des études à l’EFR. Ses travaux portent sur la politique balkanique de l’Italie libérale ainsi que sur l’histoire de l’institution consulaire en France et en Italie.


Bibliothèque des Écoles françaises d'Athènes et de Rome 390
Roma: École française de Rome, 2021
603 p., ill. n/b et coul.
ISBN:  978-2-7283-1449-2
Price: € 40


On line version OpenEdition Books

Mélanges de l'École française de Rome. Italie et Méditerranées modernes et contemporaines 132-2 (2020)



Mélanges de l'École française de Rome 132-2 (2020)
267 p., ill. n/b et coul.
ISBN:  97827228314331
ISSN:  1123-9891
Price: € 50


On line version journals.openedition.org

Mélanges de l'École française de Rome. Antiquité 132-2 (2020)



Mélanges de l'École française de Rome 132-2
250 p., ill. n/b et coul.
ISBN:  978-2-7283-1438-6 (en ligne)
ISSN:  0223-5102
Price: € 


On line version OpenEdition Books

Mélanges de l'École française de Rome. Moyen Âge 132-2 (2020)



Mélanges de l'École française de Rome 132-2 (2020)

ISBN:  978-2-7283-1462-1 - ISBN électronique 978-2-7283-1463-8
ISSN:  1123-9883
Price: € 


On line version journals.openedition.org

Didier Boisseuil, et alii (ed.) 

Le marché des matières premières dans l'Antiquité et au Moyen Âge


 Le marché des matières premières n’a jusqu’alors pas fait l’objet d’une réflexion approfondie de la part des historiens et des archéologues, alors que ces produits jouaient un rôle important dans l’économie des sociétés anciennes. Surtout, l’étude comparative des conditions de circulation et des modalités d’échange, nécessaire pour mieux cerner les modes sociaux d’organisation des marchés, n’a jamais été entreprise à l’échelle du bassin méditerranéen et pour une ample séquence chronologique, de l’Antiquité romaine au Moyen Âge tardif. C’est une telle étude qu’ambitionne de réaliser le volume. Il considère les lieux d’échange et de stockage, la circulation des matières premières (produits naturels bruts : pierres et roches décoratives, terres, laine, bois, argile, etc., ou produits issus d’une première phase de traitement : alun, métaux, terres cuites architecturales, etc.) et les acteurs des échanges.


Collection de l'École française de Rome 563
Roma: École française de Rome, 2021
16 x 24 cm – 450 p.
ISBN:  9782728314065
Price: € 40

couverture-NEF Annliese Nef

Révolutions islamiques. Émergences de l'islam en Méditerranée (VIIe-Xe siècle)


Comment comprendre l’émergence du monde islamique aux VIIe-Xe siècles ? L’empire islamique est-il le dernier des grands empires antiques ou au contraire le premier empire médiéval ? Cet ouvrage propose de dépasser l’opposition entre rupture et continuité. Si l’empire islamique emprunte à l’existant, il engage aussi la création d’un monde nouveau, fruit d’une révolution symbolique inscrite dans un temps long. Ce processus révolutionnaire accompagne les conquêtes et produit des répliques dans les régions nouvellement intégrées qui, en retour, co-produisent ce monde nouveau. Une attention particulière est portée ici sur l’Occident islamique, trop souvent encore considéré comme périphérique, et sur la nature de la révolution shiite fatimide que cette région a connue au Xe siècle.

 

 

Annliese Nef est professeur d’histoire médiévale à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de la Méditerranée islamique, elle a publié notamment : Conquérir et gouverner la Sicile islamique aux XIe et XIIe siècles, Rome, 2011, et plus récemment un livre remarqué, L’Islam a-t-il une histoire ? Du fait religieux comme fait social, Bordeaux, 2017


Lectures méditerranéennes
Roma: École française de Rome, 2021
236 p. - 15 € - 4 cartes couleur
ISBN:  9782728314881
Price: € 15