Presentazione 
News 
Links 
Novità carrello
Prossime uscite 
Norme redazionali 
Norme per i curatori 
Catalogo carrello
Risorse online 
Distributori 
Mailing list 
Contatti 
Il mio account
 
 
Francais   English
Cart Contents  
Informativa sulla Privacy

Novità editoriali

Antichità Medioevo Epoca moderna e contemporanea Tutte le novità In corso di stampa


Andreas Sohn, Jacques Verger (a cura di) 

Le cardinal Franz Ehrle (1845-1934). Jésuite, historien et préfet de la Bibliothèque Vaticane / Franz Kardinal Ehrle (1845-1934). Jesuit, Historiker und Präfekt der Vatikanischen Bibliothek


Indice
Introduzione
Riassunti degli articoli


Le cardinal Franz Ehrle (1845-1934), jésuite originaire de Souabe en Allemagne, est une figure majeure de l’histoire religieuse et intellectuelle de son temps. Il fut préfet de la Bibliothèque vaticane de 1895 à 1914 et devint, en 1922, cardinal puis bibliothécaire et archiviste de l’Église romaine en 1929. Savant de réputation internationale, il s’est intéressé aussi bien à l’histoire de l’Église médiévale qu’à celle de la scolastique, des ordres religieux et de la bibliothèque des papes. La Bibliothèque vaticane lui doit sa physionomie moderne. Proche des papes, de Léon XIII à Pie XI, il fut aussi un homme attentif aux problèmes de son temps. Son nom est resté familier aux historiens mais les divers aspects de sa vie et de son œuvre demeurent en fait inégalement et insuffisamment connus. En rassemblant quatorze contributions consacrées aux multiples facettes du savant, du préfet de la Bibliothèque vaticane et du cardinal, révélatrices de sa personnalité, de sa production historique et de ses orientations théologiques, ecclésiologiques et spirituelles, le présent volume s’efforce de saisir, à la fois dans sa complexité et sa modernité, cette grande figure peut-être méconnue, témoin des défis intellectuels et religieux que l’Église eut à affronter au tournant des XIXe et XXe siècles.
 
Andreas Sohn est professeur d’histoire médiévale à l’université de Paris XIII – Sorbonne Paris Cité.
 
Jacques Verger est professeur émérite d’histoire médiévale à l‘université de Paris-Sorbonne et membre de l’Institut.


Collection de l'École française de Rome 551
Roma: École française de Rome, 2018
354 p., ill. n/b
ISBN:  978-2-7283-1328-0
Prezzo: € 27

Mélanges de l'École française de Rome. Italie et Méditerranée modernes et contemporaines 130/1 (2018)


 
Visualità e socializzazione politica nel lungo ottocento italiano
Un dipinto (quasi a caso) e i nuovi media del XIX secolo. Introduzione, par Alessio Petrizzo ; Tra desiderio e nostalgia. Declinazioni visive del culto napoleonico nell’Italia della Restaurazione, par Arianna Arisi Rota ; Oggetti sediziosi. Censura e cultura materiale nell’Italia della Restaurazione, par Enrico Francia ; Giovan Pietro Vieusseux, mercante di immagini, par Marco Manfredi ; Il volto del giornale. Usi e funzioni della personificazione nella stampa satirica risorgimentale, par Sandro Morachioli ; William James Linton and Giuseppe Mazzini. Democratic politics, religion and the pictorial culture of early Victorian London, 1837-1845, par Martin Thom ; «Noi sediamo sulle rive del Po, lamentando la cattività del nostro paese». Gli ebrei nell’esilio babilonese come iconografia politica del Risorgimento, par Alexander Auf der Heyde ; Le rovine della Repubblica. Reportage, veduta e religione dei sepolcri, par Costanza Bertolotti ; Le parlement illustré. (Auto)portrait de groupe, faits divers et « grandes individualités » (1860-1915), par Gian Luca Fruci
 
La diplomatie globale du Saint-Siège au défi des sciences humaines. Bilans, problématiques et nouvelles perspectives
Préface, par Olivier Sibre ; La diplomatie de la papauté moderne : un champ historiographique à réinventer ?, par Olivier Poncet ; La diplomatie vaticane à l’époque contemporaine. Bilan des travaux et perspectives de recherche, par Philippe Chenaux ; Diplomatie du pape et global history. Vers un projet collaboratif international sur le Saint-Siège, par Olivier Sibre
 
Le pouvoir des cardinaux, représentations d’une élite (xixe-xxie siècle)
Les cardinaux en images. Nouvelles pistes pour l’histoire des représentations du pouvoir, par François Jankowiak et Laura Pettinaroli ; Le rang et la règle. Cardinaux en cérémonie (France, Belgique, Suisse, Canada, XIXe‑milieu du XXe siècle), par Vincent Petit ; De l’absence romanesque du cardinal (France, XIXe‑XXIe siècle), par Frédéric Gugelot ; La crisi d’immagine del cardinalato nell’arte italiana dal secondo dopoguerra al post-Concilio, par Marialuisa Lucia Sergio ; Des ombres du pouvoir à l’écran. Figures de cardinaux au cinéma (Europe et Amérique du Nord 1945-2011), par Philippe Rocher
 
Varia
The business of opera in early modern Bologna. Financial and social affairs in Pirro Capacelli Albergati’s notebook for Gli amici (1699), par Huub Van der Linden ; Nouvelles recherches sur la poétesse Debora Ascarelli. Juifs, chrétiens et convertis dans la Rome de Clément VIII, par Isabelle Poutrin


Mélanges de l'École française de Rome 130/1 (2018)
260 p., ill. n/b et coul.
ISBN:  978-2-7283-1322-8
ISSN:  1123-9891
Prezzo: € 50


Versione on line OpenEdition Books

CEF548-bis Juan Carlos D'Amico, Jean-Louis Fournel (a cura di) 

François Ier et l’espace politique italien : états, domaines et territoires


Indice
Introduzione
Riassunti degli articoli


Ce volume rassemble une série de contributions qui ont en commun d’aborder un vieux sujet – le tropisme italien de François Ier – d’une façon originale, dans la mesure où y sont discutées les formes que prirent les relations entre Royaume de France et péninsule italienne à partir d’une perspective italienne. Ce qui est au cœur de l’analyse, ce sont donc moins ici les ambitions du souverain français que la nécessaire adaptation de celles-ci à une réalité italienne complexe et polymorphe. Il s’agit de rendre compte de l’entrelacs de situations juridiques et territoriales aussi diverses qu’anciennes, bouleversées, qui plus est, par des guerres incessantes qui leur confèrent une certaine fragilité. Les guerres modernes, marquées par une intensité, une rapidité et une violence inédites, frappent les contemporains et les obligent à repenser les relations entre petites et grandes puissances au nom des rapports de forces, chacune ayant sa place dans un équilibre international chancelant où la péninsule italienne est alors le premier champ clos de la rivalité entre Valois et Habsbourg. Tour à tour, la Lombardie, la Vénétie, la Savoie, la Ligurie, la Toscane, le Duché d’Urbino, les États de l’Église, le Royaume de Naples comme celui de Sicile deviennent ainsi autant de cas permettant de rendre compte de l’incessante adaptation d’une politique française qui doit évoluer au rythme des défaites militaires successives de l’armée royale. En définitive, c’est moins l’expulsion des Français d’Italie et le renoncement à leurs prétentions outremonts qui sont le sujet de ce livre collectif que la capacité toujours renouvelée du Roi à inventer une nouvelle forme de « politique italienne », au gré de la changeante « qualité des temps » (Machiavel) et de celles des États.
 
Jean-Louis Fournel, Professeur à l’Université Paris 8 et membre de l’Institut universitaire de France (IUF), travaille sur l’histoire politique de la renaissance italienne et a préparé, avec Jean-Claude Zancarini, des éditions françaises commentées de Savonarole, Machiavel et Guicciardini (notamment Histoire d’Italie, 1996) ainsi que plusieurs essais sur les temps des guerres d’Italie (dont Les guerres d’Italie. Des batailles pour l’Europe, Gallimard, 2003).
 
Juan Carlos D’Amico, Professeur à l’Université de Caen-Normandie, est l’auteur de nombreux articles consacrés à la civilisation italienne du XVIe siècle. Il a coordonné plusieurs ouvrages sur les mythes politiques, les formes du pouvoir ou les révoltes à la même époque et a publié deux ouvrages sur les relations entre le Saint-Empire et la péninsule italienne (Charles Quint maître du monde : entre mythe et réalité et Le mythe impérial et l’allégorie de Rome).

 


Collection de l'École française de Rome 548
Roma: École française de Rome, 2018
506 p., ill. n/b, pl. coul.
ISBN:  978-2-7283-1340-2
Prezzo: € 33